Notre Profession, notre ministère

De Livres et Prédications Bibliques.

Aller à :Navigation, rechercher

Ressources connexes
More Par Andre Yee
Index des Auteurs
More À Propos de Travail et Vocation
Index des Thèmes
Ressource de la Semaine
Abonnez-vous pour recevoir des ressources par courriel ou par RSS RSS.

À propos de cette traduction
English: Business As Ministry

© Desiring God

Partager cette
Notre Mission
Cette traduction est publiée par Evangile Translations, un ministère en ligne qui existe pour rendre les livres et articles centrés sur l'Évangile disponibles gratuitement dans tous les pays et toutes les langues.

En Savoir Plus (English).
Comment vous pouvez aider.
Si vous maîtrisez bien l’anglais en plus de votre langue maternelle, vous pouvez nous aider en réalisant bénévolement la traduction de textes originaux.

En Savoir Plus (English).

Par Andre Yee À Propos de Travail et Vocation

Traduction par Lionel Mitokpe

Review Vous pouvez nous aider à améliorer par l'examen de l'exactitude de cette traduction. En Savoir Plus (English).



Tous ceux qui ont un emploi «laïque» (dans le monde) seront tentés de penser que leur travail est moins important ou honore moins Dieu que celui d’un pasteur par exemple. J’ai eu du mal avec cela également, et au fil des années, j’ai rencontré beaucoup de personnes qui luttent pour trouver un but à leur travail quotidien, se demandant s’ils ne feraient pas mieux de se consacrer au travail pastoral ou à un ministère chrétien afin de véritablement « faire volonté de Dieu ».

Lorsqu’on s’y consacre correctement et avec la crainte de Dieu, le ministère est une excellente vocation pour honorer Dieu, mais le ministère n’est pas la seule façon d’honorer Dieu. Bien souvent, les hommes d’affaires comme moi pense de cette façon parce que nous ne parvenons pas à vraiment intégrer la doctrine de la vocation. Pour dire les choses plus simplement, la vocation est le travail auquel Dieu a appelé chacun de nous. Et la vocation ne se limite pas à servir dans ministère chrétien.

En fait, Dieu appelle la grande majorité des chrétiens aux domaines « communs » du travail comme les affaires, l’enseignement, la menuiserie, le droit, la santé ou l’aide ménagère. Lorsque nous nous donnons entièrement à cet appel, nous sommes agents de Dieu pour aimer les autres et même pour accomplir sa volonté sur la terre.

En supposant que votre travail soit honorable et honnête, en supposant que ce soit un moyen de répondre aux besoins d’autrui, ce travail est par nature un ministère. Ce qui fait que votre travail n’est pas différent de celui d’un pasteur ou d’un missionnaire.

Trois raisons qui font de notre travail un ministère.

Tout d’abord, notre travail est ministère à partir du moment où nos efforts sont d’abord un acte de foi en Dieu et d’adoration de Dieu, et non de confiance en soi et de glorification de soi-même.

En bref, notre travail n’a rien avoir avec notre seule personne. Paul explique clairement cela dans Éphésiens 01:11-12 :

En lui nous sommes aussi devenus héritiers, ayant été prédestinés suivant la résolution de celui qui opère toutes choses d’après le conseil de sa volonté, afin que nous servions à la louange de sa gloire, nous qui d’avance avons espéré en Christ.

Pour le chrétien, sa vie et son travail ne sont pas principalement pour sa personne — la réussite personnelle, les honneurs, la richesse personnelle, l’argent. Le travail du chrétien est avant tout une façon d’exprimer sa foi en Dieu et d’adorer Dieu. C’est la façon dont nous effectuons notre travail et la substance de notre travail qui nous donnent le moyen de proclamer la gloire de Dieu.

Comment cela se traduit-il ? Cela se manifeste différemment pour chacun d'entre nous. Pour les uns, travailler à la gloire de Dieu pourrait signifier célébrer la bonté de Dieu à l’issue d’un projet réussi. Pour d’autres, il peut impliquer avoir confiance en Dieu lorsqu’ils traversent des difficultés et même en cas d’échec. Dans ma carrière, j’ai connu les deux, (mais ce dernier est plus difficile). Pourtant, c’est le fait de faire confiance à Dieu durant les périodes difficiles qui démontrent à quel point le seul fait de connaître Christ est suffisant.

Deuxièmement, notre travail devient un ministère lorsqu’il sert d’autres personnes plutôt que de simples projets et bénéfices.

L’homme créé à l’image de Dieu, a plus d’importance pour lui que les profits que nous nous faisons. Notre profit n’est pas aussi important que le commandement du Christ d’aimer notre prochain au travail. Cela signifie que nous devons privilégier les intérêts de nos collaborateurs, de nos clients et de nos partenaires d’affaires.

Pour moi, c’est une vérité simple, mais trop facilement oubliée. Dans l’effervescence de mes journées, j’oublie souvent les gens qui sont autour de moi, considérant mes journées comme n’étant qu’une série de tâches à accomplir. Lorsque j’adopte cet état d’esprit pragmatique, j’oublie facilement les personnes que Dieu a placé sur ma route. Dans mon étourderie, mes collègues de travail ne sont très vite plus que des accessoires de mes journées, ou ne deviennent que des outils pour mon profit personnel ou au contraire entravent ma productivité personnelle.

En tant que chrétien, je suis appelé à aimer mon prochain et Dieu m’a donné un lieu de travail où il veut que cela se produise. Donc dans ce cadre, prendre le temps d’encourager un collègue, c’est un ministère. Aller plus loin pour aider un client, c’est un ministère. Servir votre manager en fournissant un rapport à jour, c’est un ministère. Quand nous accomplissons nos tâches, même les plus banales, avec à cœur de servir et d’aimer notre prochain au travail, nous devenons les instruments de la bonté de Dieu envers eux.

Troisièmement, notre travail est un ministère parce que nous sommes les ambassadeurs de Christ dans le domaine professionnel spécifique auquel il nous a appelés.

La meilleure façon d’aimer notre prochain est de lui apporter la bonne nouvelle. Comme Paul, nous devons nous voir comme étant des ambassadeurs, portant le message de réconciliation au monde incrédule (2 Corinthiens 5:20).

Pendant de nombreuses années, j’ai vu ma carrière dans l’industrie du logiciel informatique comme étant incompatible avec le « Ministère chrétien.» Au cours de ces années-là, je n’ai pas pu apprécier le privilège d’être le représentant de Jésus auprès de mes collègues et de mes clients. J’ai perdu des années de ma vocation et j’ai négligé le fait que Dieu m’ait appelé pour le représenter dans le monde de l’entreprise.

Ce n’est pas juste un hasard si vous êtes dans votre carrière actuelle. Il peut sembler que vous ayez atterri là par hasard, mais Dieu a été souverain en vous y guidant. Votre domaine d’activité n’est pas un hasard. Votre lieu de travail n’est pas un hasard non plus. Votre vocation en est où elle est aujourd’hui parce que Dieu vous y a guidé. Il vous a placé où vous êtes parce qu’il a besoin de vous — ou mieux, comme l’a dit Luther — votre voisin a besoin de vous. Puisse Dieu nous aider à poursuivre son appel dans la joie et la foi.