Si Dieu est souverain, pourquoi prier partie 2

De Livres et Prédications Bibliques.

Aller à :Navigation, rechercher

Ressources connexes
More Par R.C. Sproul
Index des Auteurs
More À Propos de Prière
Index des Thèmes
Ressource de la Semaine
Abonnez-vous pour recevoir des ressources par courriel ou par RSS RSS.

À propos de cette traduction
English: If God Is Sovereign, Why Pray? (pt. 2)

© Ligonier Ministries

Partager cette
Notre Mission
Cette traduction est publiée par Evangile Translations, un ministère en ligne qui existe pour rendre les livres et articles centrés sur l'Évangile disponibles gratuitement dans tous les pays et toutes les langues.

En Savoir Plus (English).
Comment vous pouvez aider.
Si vous maîtrisez bien l’anglais en plus de votre langue maternelle, vous pouvez nous aider en réalisant bénévolement la traduction de textes originaux.

En Savoir Plus (English).

Par R.C. Sproul À Propos de Prière
Le chapitre 0 du livre Si Dieu est souverain, pourquoi prier partie 2

Traduction par Dominique MacNeill

Review Vous pouvez nous aider à améliorer par l'examen de l'exactitude de cette traduction. En Savoir Plus (English).



L’efficacité de la prière

Nous devons nous garder d’un point de vue fataliste de cette question qu’est la prière. Nous ne pouvons pas nous permettre d’exclure la prière de nos vies simplement parce qu’il se peut qu’elle ne semble pas avoir de valeur pragmatique. Que la prière soit efficace ou pas, nous devons nous y engager, simplement parce que Dieu lui-même nous commande de le faire. Même une lecture superficielle de la Bible, et plus particulièrement du Nouveau Testament, révèle un profond accent sur la prière, la supplication, et l’intercession. La prière est une activité inéluctablement attendue du peuple de Dieu. De plus, notre Seigneur Lui-même est notre modèle suprême en toutes choses, et il avait clairement donné priorité à la prière dans Sa vie. Nous ne pouvons pas faire moins.

Mais il est aussi vrai que les Écritures nous enseignent que la prière « marche » d’une certaine façon. Permettez-moi de citer trois exemples. Nous savons tous que l’apôtre Pierre avait hardiment déclaré qu’il ne trahirait jamais Jésus, qu’il était prêt à aller en prison et même à mourir pour son Seigneur. Mais plutôt que de louer Pierre pour sa détermination, Jésus le réprimanda et dit, « Je te le dis en vérité, cette nuit même, avant que le coq chante, tu me renieras trois fois. » (Mat. 26:34). Le récit de Luc ajoute un détail intéressant à cet échange. Jésus dit: « Simon, Simon, Satan vous a réclamés, pour vous cribler comme le froment. Mais j'ai prié pour toi, afin que ta foi ne défaille point; et toi, quand tu seras converti, affermis tes frères. » (Luc 22:31– 32). Jésus a averti Pierre qu’un temps de « criblage » entrait dans sa vie, que Satan allait l’attaquer. Mais Jésus était sûr que Pierre tournerait le dos à ses péchés et se retournerait vers Jésus. Comment Jésus pouvait-il être sûr de ça ? Et bien, il avait prié pour Pierre, pour que la foi de Pierre ne soit pas ébranlée. Jésus avait raison – en fait, Pierre se retourna vers Jésus et il accomplit beaucoup pour renforcer les frères. La prière de Jésus pour Pierre était efficace.

Non seulement nous voyons les prières de Jésus susciter des changements dans ce monde, nous voyons aussi les prières des saints à l’œuvre. Dans les premiers temps de l’église, Pierre avait été jeté en prison, mais les croyants se sont réunis pour une saison de prière intense pour son compte. Ils ont déversé leurs cœurs devant Dieu, suppliant Dieu de surmonter d’une manière ou d’une autre l’adversité de la situation et de garantir la libération de Pierre. Vous savez ce qui s’est passé : Pendant qu’ils étaient tous plongés dans cette prière intense, on frappa à la porte. Ne voulant pas être dérangés en pleine prière, ils ont alors envoyé une servante ouvrir la porte. Quand elle s’est dirigée vers la porte et qu’elle a demandé qui était là, Pierre a répondu et la servante a reconnu sa voix. Débordante de joie, elle a laissé la porte ouverte, elle a couru pour dire aux autres que Pierre était dehors. Les disciples ont refusé de le croire jusqu’à ce qu’ils ouvrent la porte et voient Pierre en personne devant eux. Dieu avait répondu à la prière de Son peuple, en délivrant Pierre de la prison avec l’aide d’un ange, mais quand il s’est présenté à la maison où les disciples priaient, ces personnes qui avaient prié avec tant de détermination pour sa libération étaient effrayées et choquées que Dieu ait effectivement répondu à leur prière. Nous sommes si souvent comme ça ; quand Dieu répond à nos prières, nous pouvons à peine le croire.

Passant à un passage didactique, Jacques encourage fortement le peuple de Dieu à prier : « Quelqu'un parmi vous est-il dans la souffrance? Qu'il prie. Quelqu'un est-il dans la joie? Qu'il chante des cantiques. Quelqu'un parmi vous est-il malade? Qu'il appelle les anciens de l'Église, et que les anciens prient pour lui, en l'oignant d'huile au nom du Seigneur; la prière de la foi sauvera le malade, et le Seigneur le relèvera; ... Priez les uns pour les autres, afin que vous soyez guéris. La prière fervente du juste a une grande efficacité. » (Jc 5:13–18) Après ces paroles émouvantes, qui soulignent fortement l’efficacité de la prière, Jacques commence à parler du prophète Élie. Il souligne qu’Élie était un homme comme nous - Ce n’était pas un super-saint ni un magicien. Cependant, ses prières étaient extrêmement puissantes. Il pria que Dieu arrête la pluie, et aucune pluie ne tombât pendant trois ans et demi. Puis il pria que Dieu envoie la pluie, et des pluies torrentielles tombèrent. Vu ces passages des Écritures, et tous les autres, et il y en a vraiment beaucoup, qui démontrent que la prière accomplit véritablement quelque chose, nous ne sommes pas libres de dire : « Et bien, Dieu contrôle toute chose. Il est souverain, immuable, et omniscient, advienne donc ce que pourra. Cela ne sert à rien de prier. » Les Écritures nient universellement et absolument cette conclusion. Au lieu de cela, elles démontrent clairement que la prière change véritablement les choses. Dieu, dans sa souveraineté, répond à nos prières.