La passion pour la suprématie de Dieu

De Livres et Prédications Bibliques.

Aller à :Navigation, rechercher

Ressources connexes
More Par John Piper
Index des Auteurs
More À Propos de Christian Hedonism
Index des Thèmes
Ressource de la Semaine
Abonnez-vous pour recevoir des ressources par courriel ou par RSS RSS.

À propos de cette traduction
English: Passion for the Supremacy of God, Part 2

© Desiring God

Partager cette
Notre Mission
Cette traduction est publiée par Evangile Translations, un ministère en ligne qui existe pour rendre les livres et articles centrés sur l'Évangile disponibles gratuitement dans tous les pays et toutes les langues.

En Savoir Plus (English).
Comment vous pouvez aider.
Si vous maîtrisez bien l’anglais en plus de votre langue maternelle, vous pouvez nous aider en réalisant bénévolement la traduction de textes originaux.

En Savoir Plus (English).

Par John Piper À Propos de Christian Hedonism
Partie de la série : Passion 97

Traduction par Carmelle Jolin

Review Vous pouvez nous aider à améliorer par l'examen de l'exactitude de cette traduction. En Savoir Plus (English).


Passion 97

Révision de la Passion pour la suprématie de Dieu, partie 1

Dieu est Dieu-le centre d’attention

Hier, dans une tentative pour fondre le glacier et pour diffuser une passion pour la suprématie de Dieu dans toutes les choses, pour la joie de tous les peuples, j'ai essayé de faire le point que Dieu fait tout ce qu'il fait pour la gloire de son nom. Dieu glorifie Dieu. Le coeur le plus passionné dans tout l'univers de Dieu est le coeur de Dieu. C'était le point principal. La Passion 97, comme je la comprends, est la passion de Dieu pour Dieu. Tout ce qu'il fait, de la création à la consommation, il a en vue de montrer et de défendre la gloire de son nom.

Dieu-le centre d'attention de Dieu n’est pas sans amour

Le deuxième point d'hier était que ce n'est pas sans amour. La raison pour laquelle il n'est pas sans amour pour Dieu de s'exalter de cette façon est parce que connaître Dieu et être emporté dans les louanges de Dieu est ce qui satisfait l'âme de l'homme. "Tu m'as montré le chemin de la vie. Dans ta présence est la plénitude de joie, dans ta main droite les plaisirs sont pour toujours" (Psaume 16:11). Par conséquent, si Dieu s'exalte lui-même- -pour que nous puissions le voir pour ce qui il est- -satisfait nos âmes. Alors Dieu est celui dans l'univers pour qui s'exalter lui-même est la plus grande vertu et l'essence de l'amour.

Vous ne pouvez pas le copier dans cela. Dans la mesure où vous vous exaltez vous-même pour qu'une autre personne se réjouisse, vous seriez haineux- -pas aimant- -parce que vous détourner un être de la seule chose qui peut satisfaire son âme. Par conséquent, nous ne pouvons imiter Dieu dans sa déité. Dieu est le seul, absolument l'unique Etre dans tout l’univers pour qui s'exalter soit même est l'essence même et la fondation de l'amour. Il a à être de cette façon s’il est Dieu.

Nous voulons peut-être qu'il nous aime comme l'amour des humains, en donnant à un autre le centre d'attention; mais Il ne peut pas le faire et rester Dieu. Il est infiniment précieux en lui-même. Il n'y a aucun à part Dieu. Par conséquent, il est- -pour dire les choses franchement- - il ne peut s'en faire d'avoir la splendeur et la gloire et en tous il suffit à tous et se suffit lui-même, sans avoir besoin de quoi que ce soit. C'est la fondation de la grâce. Si vous essayez de vous mettre vous-même le centre de la grâce, il cesse d'être la grâce. La grâce centrée autour de Dieu est la grâce biblique.

Ma joie n'est pas que Dieu en fait de moi le centre de l'univers. Ma joie est que Dieu est le centre de l'univers, à jamais, et m'attirant dans sa compagnie, de le voir, de le connaitre, de se réjouir en lui, d'en faire son trésor, d'être satisfait en lui, pour tous les jours de l'éternité. C'était le message proclamé hier.

L'implication de Dieu- comme centre de l'humanité

Maintenant, aujourd'hui ... si ce que j'ai dit jusqu'à présent est vrai, si c'est biblique, il a ensuite une implication fantastique dans votre vie. C'est ceci: lorsque vous quitter cet endroit, et vous allez à vos églises ou votre université, ce que vous devez faire, est de rendre votre but d'être aussi heureux que possible ... en Dieu. Ainsi, mon appel pour vous maintenant, au nom du Dieu Tout-puissant, est que vous le mettiez comme votre appel éternel à poursuivre votre plaisir avec toute la force que Dieu a puissamment placé en vous.

Mon problème dans la vie, et votre problème dans la vie, ne sont pas que vous poursuivez votre plaisir lorsque vous devez faire votre devoir. Ce n'est pas ce que Dieu ou la Bible ou moi-même, font de l'évaluation de votre problème. C. S. Lewis l'avait exactement bien dans son sermon qui change la vie appelé: "le poids de la gloire" lorsqu'il dit que notre problème est qu'on se plait trop facilement, non pas que nous poursuivons notre plaisir trop avec d'impatience. Il dit que nous sommes comme des enfants qui font des plaisanteries avec des gâteaux d'argile dans un ghetto, tandis que nous ne pouvons pas imaginer ce qu'un jour férié sur la mer est. Notre problème, c'est que nous nous sommes accrochés à des idoles de fer-blanc lorsque la réalité d'or se présente devant nous. Nous sommes beaucoup trop facile à plaire. Le problème avec le monde n'est pas l'hédonisme; c'est l'échec de l'hédonisme d'aller pour ce qui donne vraiment la satisfaction. C'est mon point ce matin. Et les implications de cela, si c'est vrai, c'est que vous devez vous lever le matin et, comme George Mueller, dit, avant il sort et fait quoique ce soit, "Je dois avoir mon coeur heureux en Dieu ou je ne serai d'aucune utilité pour personne. Je vais les utiliser en essayant de les convaincre de satisfaire mon désir maladif et mon esprit vide. " Si vous voulez être une personne aimante, si vous voulez être libre de donner votre vie pour d'autres personnes, vous devez prendre comme objectif d'être heureux en Dieu. C'est le message d'aujourd'hui: nous sommes beaucoup trop facile à plaire.

Nous nous établissons pour très peu, chose de courtes durées, médiocre, qui ne satisfait pas les plaisirs que nos capacités de joie ont tellement échaudés jusqu'au point que nous avons fait sans joie l'essence de la vertu, afin de dissimuler nos coeurs qui ne sont pas transformés qui ne peuvent être touchés par Dieu. Voyez-vous comment ça fuit la réalité? Je suis dans une campagne ce matin contre les Stoïciens et Emmanuel Kant, le philosophe du Siècles des Lumières qui a dit que dans la mesure où vous chercher votre bénéfice en tout acte moral, vous diminuez sa vertu. Ce n'est pas dans la Bible ... et il détruit la louange de Dieu, la vertu, le courage, et Dieu au centre de tout. Il élève l'homme, le vertueux qui fait son devoir sans aucune vue de Dieu pour satisfaire son âme. "Fie" sur lui! Qu'il soit disparu de nos coeurs pour toujours.

Je suis dans une campagne contre celui qui se suspend sur les ondes. Je suis dans cette campagne il y a environ 25 ans, et j'y suis depuis lors, essayant d'élever ma famille en elle, de construire une église sur elle, d'écrire des livres à son sujet, d'essayer de la vivre. Peu à peu les objections viennent. C'est la façon que vous vous cultivez. Plusieurs d'entre vous m'ont dit que vous vous sentez comme si votre monde est transformé par cette conférence. Les paradigmes sont ébranlés. Les coperniciennes révolutions sont dans l'air, et c'est la façon de changer. Il peut prendre 15 ans ... objection après d'objection. En 1968, j'ai commencé à voir certaines de ces choses avec l'aide de Dan Fuller, et C. S. Lewis, et de Jonathan Edwards, et du roi David, et de Saint-Paul, et de Jésus-Christ. Et la façon que mon esprit fonctionne est que lors qu'une objection après une autre vient, je recule, et puis je vais dans la Bible et je pleure et je lutte et je demande et je prie et je parle. Puis petit à petit les objections me raffinent la vue.

Objections

  1. Est-ce que la Bible enseigne vraiment que vous devriez poursuivre votre joie de tout votre coeur, votre l'esprit et votre l'âme et votre force. Où est-ce que c'est juste John Piper intelligent moyen d'obtenir l'attention?
  2. Et au sujet du sacrifice de soi? Jésus n'a t-il pas dit, "Si quelqu'un veut venir après moi, qu'il renonce à lui-même? ".
  3. Est-ce que cela ne met pas trop d'accent sur l'émotion? N'est-ce pas le Christianisme essentiellement une question de volonté, par laquelle nous prenons des engagements et des décisions?
  4. Que devient le noble concept de servir Dieu comme un devoir quand c'est dur et quand même vous ne voulez pas le faire?
  5. Est-ce que cela me met - -et non pas Dieu- -au centre des choses?

Réponse aux objections

1. Est-ce que la Bible enseigne vraiment que vous devriez poursuivre votre joie?

Ma réponse est oui, et il le fait dans au moins dans quatre façons:

a) Avec des commandements.

Examiner le Psaume 37:4 - "Réjouissez-vous dans le Seigneur." Ce n'est pas une suggestion, c'est un commandement. Si vous pensez que, "Tu ne commettras point d'adultère" est quelque chose que vous devez obéir, alors vous devez également obéir, "Réjouissez-vous dans le Seigneur."

Ou le Psaume 32:11, "Soyez joyeux dans le Seigneur et réjouissez-vous O vertueux versez des cris de joie vous qui avez le coeur droit" ou le Psaume 100, "Servez le Seigneur avec joie." C'est un commandement: "Servez le Seigneur avec joie!" dans la mesure où vous êtes indifférents à servir le Seigneur avec joie ou non, vous êtes indifférents à Dieu. Il vous a dit que vous devez servir le Seigneur avec joie. Ou Philippiens 4:4, " Réjouissez-vous dans le Seigneur, et je le répète, réjouissez-vous."

Ils sont dans toute la Bible. Nous parlons de commandements. C'est la première façon dont la Bible nous l'enseigne.

b) Avec des menaces.

Jeremy Taylor a dit une fois, "Dieu menace de choses terribles si nous ne sommes pas heureux." J'ai pensé que c'était habile quand je l'ai entendu pour la première fois. Ce n'est pas habile ... c'est une citation de Deutéronome 28:47, et il est dévastateur. "Parce que vous n'avez pas servi l'Éternel, votre Dieu, avec joie et allégresse, par conséquent, vous servirez vos ennemis que l'Éternel enverra contre vous." Dieu nous menace de choses terribles si nous ne sommes pas heureux en lui. Est-ce un mandat pour l'hédonisme ou quoi? Est-ce un mandat pour en faire votre vocation à vie de poursuivre votre joie en Dieu, de tout votre pouvoir?

c) en présentant la foi du salut comme essentiellement d'être satisfait de tout ce que Dieu est pour vous en Jésus.

Par exemple, Hébreux 11:6 : "Sans la foi il est impossible de plaire à Dieu, parce que celui qui viens près de Dieu doit croire qu'il est et qu'il récompense ceux qui le cherchent." Si vous voulez plaire à Dieu vous devez avoir la foi. Que ce qu'est la foi? Venir à celui qui est précisément dans la conviction profonde qu'il va être récompenser pour venir. Si vous ne le croyez pas, ou si vous allez à Dieu pour toute autre raison, vous ne plaisez pas à Dieu.

Ou bien, prenez Jean 6:35: Jésus dit, "Je suis le pain de vie. Celui qui vient à moi n'aura jamais faim, et celui qui croit en moi n'aura jamais soif. " Marquez que : celui qui croit en moi n'aura jamais soif. Qu'est ce que cela signifie au sujet de la foi ? Qu'est ce qu'est la foi? La foi, dans la théologie de Jean, c’est d'aller à Jésus pour la satisfaction de nos âmes tels que rien d'autre ne peut satisfaire. Qu'est ce qui est la foi ? La foi n'est rien d'autre que ce que dont je parle. Je suis en train de faire le déballage du christianisme dans une langue de base que vous êtes moins familier avec.

d) En définissant le péché comme la folie d'abandonner la poursuite de votre plaisir en Dieu.

Le péché est la folie d'abandonner la poursuite de votre plaisir en Dieu. Voici le texte : Jérémie 2:12-13: "Soyez consterné O cieux, soyez choqué. Soyez totalement désolés, dit le Seigneur. Car mon peuple a commis deux grands maux. Ils m'ont abandonné, la fontaine d’eaux vives et ont taillez pour eux-mêmes des citernes, des citernes trouées qui ne peuvent contenir de l'eau." Dites moi, qu'est ce qui est le mal? La définition du mal, est ce qui choque l'univers, ce qui provoque les anges de Dieu à dire "Non! Cela ne peut pas être!" ... Qu'est ce que sait? C'est de regarder vers Dieu, la fontaine de tout ce qui satisfait, l'eau de vie, et de dire "non merci", et de passer à la télévision, le sexe, les parties, l'alcool, l'argent, le prestige, une maison dans la banlieue, des vacances, un nouveau micro ordinateur, et de dire "oui!" C'est insensé! Et il cause tout le ciel, d'être consterné, d'après ce que dit Jérémie 2:12.

Dans ces quatre façons, au moins, la Bible dit que John Piper est en train d'enseigner la vérité ce matin quand il vous dit de consacrer votre vie à la poursuite de votre satisfaction en Dieu. Afin l'objection numéro 1 tombe.

2. Que dire de l'abnégation?

Jésus n'a t-il pas dit dans Marc 8:35 "Celui qui veut venir après moi doit se dénier et prendre sa croix." La croix est un endroit où vous mourez, un lieu d'exécution. Elle n'est pas une belle-mère capricieuse, ou un mauvais camarade de chambre, ou une maladie dans vos os. C'est la mort de soi. Alors Piper, vous êtes hérétique en nous appelant à poursuivre la satisfaction de nos âmes comme une vocation à vie. J'ai estimé que ... et ensuite, j'ai lu le reste de ce verset (il aide parfois juste de lire les contextes): "Car celui qui essaie de sauver sa vie la perdra, et celui qui perdra sa vie pour mon compte la sauvera." Quelle est la logique ici? Quelle est la logique de Jésus dans ces versets?

La logique est la suivante:

Je crois dans l'abnégation. Se dénier l'étain pour avoir l'or. Se dénier le sable pour se tenir sur le rocher. Se dénier l'eau saumâtre pour avoir le vin. Il n'y a aucune abnégation ultime, ni Jésus veut le dire comme cela. Je crois dans l'abnégation. Je crois dans cette parole de Jésus au sujet de Jésus : Matthieu 13:44. Le royaume des cieux est semblable à un homme qui a trouvé un trésor caché dans un champ et, dans sa joie, il va vendre tout ce qu'il a pour acheter ce champ." Vous appelez ceci abnégation? Oui! Il a tout vendu. Il a tout compté comme déchets et ordures afin de gagner le Christ.

Donc, oui, c'est l'abnégation; non, ce n'est pas l'abnégation. Il y a un "moi" qui doit être crucifié: ce "moi" qui aime le monde. Mais le nouvel être- - celui qui aime le Christ au-dessus de tout et trouve sa satisfaction en lui- -ne tuent pas l'autonomie. C'est la nouvelle créature. Etre saturé en Dieu.

O, je crois dans l'abnégation. Je crois dans l'abnégation que le riche jeune dirigeant ne pouvait pas comprendre mais que Jésus a enseigné en ce moment:

"Allez vendre tout ce que vous avez jeune homme et venez me suivre, et vous aurez un trésor dans le ciel." Et il ne l'a pas fait. Et Jésus dit à ses disciples, "il est vraiment difficile pour un homme riche d'entrer dans le royaume des cieux. Il est plus facile pour un chameau de passer par le trou d'une aiguille que pour les riches d'entrer dans le royaume des cieux. "Alors les disciples étaient dans l'étonnement et disent "Qui peut donc être sauvé? " Et Jésus dit, "avec les hommes cela est impossible. Et alors Pierre se fit entendre "Nous avons tout quitté, pour de vous suivre. Et nous? Nous nous sommes vraiment sacrifié. " Et Jésus répondit- -je souhaite de connaitre le ton de sa voix- -et dit, "Pierre, personne n'a laissé maison ou mère ou père ou frère ou soeur ou terre ou enfant pour moi, qui ne recevra pas en retour un centième de mères, de soeurs, de frères, de terres, et d'enfants, dans cette vie- -avec des persécutions- -et dans l'âge à venir, la vie éternelle. Vous ne pouvez sacrifier quoi que ce soit qui ne sera pas repayé un millier de fois. " Ne vous laissez pas apitoyé quand votre tête vous sois enlevée pour moi" (voir Marc 10:31).

Oui, je crois dans l'abnégation. Je crois en le refus de tout ce qui se dresserait sur le chemin de ma satisfaction en Dieu, et c'est ainsi que je comprends ce que la Bible signifie par l'abnégation. Je crois que David Livingstone et Hudson Taylor- -ces grands missionnaires- -avaient tous raison, étant arrivés à la fin de leurs vies et ayant perdu leurs épouses et leur santé et tout le reste, sauf une chose, de dire aux étudiants de l'Université de Cambridge et aux gens d'ailleurs, "je n'ai jamais fait un sacrifice. " C'est exact ! Je sais ce qu'ils veulent dire et vous savez ce qu'ils veulent dire. Et je crois que Jim Elliot qui a donné sa vie en tant que jeune homme a eu raison de dire, "Il n'est pas un fou celui qui donne ce qu'il ne peut garder pour gagner ce qu'il ne peut pas perdre." C'est ce que je pense de l’abnégation. Donc l'objection numéro 2 tombe.

3. Vous n'êtes pas fait de trop d'émotions?

Le christianisme n'est-il pas essentiellement une décision? Engagement de la volonté? Les émotions ne sont-elles pas seulement des sentiments qui vont et viennent, facultatif, glaçage sur le gâteau? Votre façon de parler de la chrétienté, Piper, je pense, élève les émotions à une place non biblique.

Mais ensuite, j'ai lu la Bible- -il aide de lire la Bible quand vous êtes dans un argument- -et j'ai vu que:

Il nous est commandé d'avoir la joie: Philippiens 4:4, "Réjouissons nous dans le Seigneur. " Il nous est commandé d'avoir l'espoir : Psaume 42:5, "Espère en Dieu." Il nous est commandé d'avoir la crainte de Dieu : Luc 12:5, " Craignez le Seigneur qui peut jeter l'âme et le corps en enfer." Il nous est commandé d'avoir la paix : "Que la paix de Christ règne dans vos coeurs" (Colossiens 3:15). Il nous est commandé d'avoir la ferveur: Romains 12:11, "Etre brillants (littéralement "faire bouillir") dans l'esprit, ne jamais faiblir in ferveur." Ce n'est pas facultatif, ce n'est pas un glaçage. C'est un commandement! "Ne jamais faiblir en ferveur." Il nous est commandé de sentir la douleur : Romains 12:15, "Pleurez avec ceux qui pleurent." Vous n'avez pas une option. Vous devez pleurer, vous devez sentir les pleurs avec ceux qui pleurent. Il nous est commandé d'avoir des désirs: 1 Pierre 2:2, " Désirez ardemment le lait spirituelle de la Parole de Dieu." Ce n'est pas une option. Vous ne pouvez pas dire, "Et bien, je ne peux pas avoir assez de désir, comment puis-je obéir à cela? Elle ne peut pas vraiment être une commande." Faux! Oui, vous ne pouvez pas activer ces sentiments et les désactiver à volonté. Non, ils sont encore des obligations. Ainsi nous avons cette condition désespérée qu'on a parlé hier soir.
Tout ce que je vous ai dis, vous êtes commandé à le faire maintenant, vous ne pouvez pas les faire en ce moment, par la volonté ou la décision ou l'engagement. Vous ne pouvez le faire que par un miracle. N'êtes-vous pas désespéré? Est-ce que ce n'est pas une chose désespérée d'avoir la commande du Dieu Tout-puissant et de ne pouvoir la faire? Si vos coeurs sont droits vous le ferez. Nous sommes perverti et il nous est commandé d'avoir un coeur tendre: "Ayez de la bonté envers les autres." Vous ne pouvez pas simplement dire que de pardonner veut dire, "je suis désolé." Vous devez le sentir.
Nous sommes commandé d'avoir de la gratitude. Prenez un enfant le matin de Noël qui reçoit un présent de grand-maman ... et ce sont des chaussettes noires! Beurk! Aucun enfant n'a jamais voulu obtenir des chaussettes, encore moins des chaussettes noires, pour Noël. Et puis vous dites, "dis merci à ta grand-mère." Puis l'enfant dit, "Merci pour les chaussettes." Ce n'est pas ce que la Bible est en train de nous parler. L'enfant peut le faire par la volonté. Mais il ne peut sentir une gratitude pour ces chaussettes par la volonté. Mais il ne peut avoir de la gratitude par une bonne volonté. De même, vous ne pouvez sentir une gratitude envers Dieu par votre propre volonté conformément à la commande dans Éphésiens 5:20 pour "être reconnaissants en tout." Eh bien, nous sommes fichu, à moins que le Dieu Tout-puissant travail en nous.

Objection numéro 3? Je ne le reçois pas. Je ne crois pas que je suis en train d'élever les affections et les sentiments et les émotions plus haut que la Bible place ces émotions. Je pense que je les rétabli à la place où un décisionistique, un engagement rempli, de la volonté américaine « nous pouvons le faire » religion laisse les tombé parce qu'ils ne sont pas dans notre contrôle.

4. Que dire de la vision noble de servir Dieu?

N'est-il pas un devoir de servir Dieu? Cela ne ressemble pas à un service dans votre façon de parler du Christianisme, Piper. Il ne semble simplement pas le même service- -très dévoué, élevé au défi de faire la volonté de Dieu quand il est difficile.

À qui j'ai appris aujourd'hui à répondre, " Examinons quelques textes qui forment la métaphore du servitude." Toutes les métaphores de votre relation avec Dieu, qu'il s'agit comme un serviteur, ou un fils ou une fille, ou un ami, ont des éléments en eux qui, si vous les étirez, seraient faux. Ils ont également des éléments en eux qui, si vous les souligné, seraient vrais. Maintenant qu'est ce qui est faux, et qu'est ce qui est vrai dans l'analogie de servitude?

Les textes qui vous aide à séparer les deux, afin que de ne pas blasphémer lorsque vous servez, sont des textes comme les Actes 17:25: "Dieu n'est pas servi par des mains humaines, comme s'il avait besoin de quelque chose. Mais il a lui-même donné à tous les hommes la vie et le souffle et tout. " Dieu n'est pas servi par des gens. Soyez prudent. Il n'est pas servi comme s'il avait besoin de vous ou de votre service. Il ne l’ait pas. Ou prenez un texte comme Marc 10: 45: "Le fils de l'homme est venu, non pour être servi, mais pour donner sa vie comme la rançon de plusieurs." Il n'est pas venu pour être servi. Faites attention ! Faites attention ! Si vous vous engagez à le servir vous contrecarrez son but! Perplexe, n'est-ce pas! Paul s’appelle lui-même le serviteur de l'Éternel, dans presque chaque épître. Et ici, dans Actes 17:25 et Marc 10:45 il est dit que Dieu ne peut être servi et que le Fils de l'homme est venu, non pour être servi. Il doit y avoir un genre de service qui est mal et un genre de service qui est bon. Quel est le bon service?

Le bon service est 1 Pierre 4:11: "Que celui qui sert, sert dans la force que Dieu fournit, pour que dans tout, Dieu peut obtenir la gloire." Dieu n'est pas servi par des mains humaines comme s'il avait besoin de quelque chose. Vous devez trouver un moyen d'adorer, de taper les papiers, d'écouter les lectures, de conduire une voiture, de changer une couche, de faire un sermon, de telle manière que vous êtes toujours le récepteur. Parce que la personne qui donne obtient la gloire, et le récepteur reçoit la joie. Chaque fois que nous trouvons Actes 17:25- - "Dieu n'est pas servi par les mains humaines [comme s'il était un récepteur,] comme s'il avait besoin de quelque chose" - -nous blasphémons.

J'ai donné l'exemple hier, aux organisateurs de cette conférence, de Matthieu 6:24 au sujet du service où il dit, "Vous ne pouvez pas servir deux maîtres. Ou bien vous allez haïr l'un et aimer l'autre. Où vous allez vous consacrer à l'un et mépriser l'autre. Vous ne pouvez servir Dieu et l'argent." Donc ici nous parlons de service. Comment servez-vous l'argent? Vous ne servez pas l'argent en rencontrant les besoins de l'argent. Vous servez l'argent par son affectation sans relâche dans votre vie, avec toutes votre énergie et votre temps et votre effort, pour récolter les bénéfices de l'argent. Votre esprit tourne pour trouver une façon de faire des investissements astucieux, comment trouver la meilleure affaire, comment investir là où il est bas de sorte que vous pouvez l'avoir bien haut, et vous êtes consumé avec la façon de bénéficier de l'argent, parce que l'argent est votre source.

Si c'est vrai au sujet de la façon dont vous servez l'argent, comment alors servir Dieu? C'est exactement la même chose: vous vous positionnez, et vous manoeuvré votre vie et vous consacrer votre énergie et votre effort et votre temps et votre créativité pour vous positionnez vous-même sous la cascade de la bénédiction continuelle de Dieu, afin qu'il reste la source et que vous restiez le récepteur vide. Vous restez le bénéficiaire, il demeure le bienfaiteur; vous restez affamé, il demeure le pain; Vous restez assoiffé, il demeure l'eau. Vous ne devez pas jamais prendre le blasphématoire rôle inversion sur Dieu. Vous devez trouver un moyen de servir dans la force que Dieu fournit. Je suis le récepteur lorsque je sers. Sinon, je place à Dieu dans la position de bénéficiaire; je deviens son bienfaiteur, et maintenant je suis Dieu. Et il y a de nombreuses religions comme cela dans le monde. Enfin objection 4 tombe.

5. Ne vous vous mettez pas au centre?

Vous parlez de "poursuivre votre joie et votre plaisir. Vous parlez de devoir, en tant que quelque chose d'autre que ce que nous avons toujours connue, et vous dites que nous devons être prudent en matière de service. Il me semble que vous êtes en train de manoeuvrer et de manipuler le langage biblique juste pour vous placez au centre." Ce serait le critique le plus dévastateur de tous, ne serait-il pas?

Voici ma réponse: Je suis marié pendant 28 ans, le 21 du mois de décembre. J'adore beaucoup Noël. Nous avons vu beaucoup de choses ensemble, des temps vraiment durs et des temps vraiment bons. Nous avons vu nos enfants dans certains temps incroyablement difficiles pendant leurs années d'adolescence. Je pleure plus facilement lorsque je pense à mes fils et ma petite fille. Supposons que le 21 décembre je revenais à la maison avec 28 longues tiges de roses rouges derrière mon dos et je sonnais à la porte. Noël vient à la porte, parait perplexe parce que je sonne ma propre sonnette, et je lui donne les roses et dit: "Joyeux anniversaire Noël." Et elle me dit "Johnny, elles sont magnifiques! Pourquoi les avez-vous?" Et je lui dis, " C'est mon devoir."

Mauvaise réponse. Revenons en arrière.

[Ding Dong] - - "Joyeux anniversaire Noël!" - - "Johnny, elles sont magnifiques! Pourquoi les avez-vous?" - - "Rien ne me rend plus heureux que de t'acheter des roses. En fait, pourquoi ne va-tu pas changer de vêtements, parce que j'ai fait des arrangements pour une gardienne d'enfant et nous allons faire quelque chose de spécial ce soir, car il n'y a rien d'autre que je voudrais faire ce soir que de passer la soirée avec toi."

Bonne réponse.

Pourquoi? Pourquoi ne dirait--elle pas, "Vous êtes le plus égoïste chrétien hédoniste que j'ai jamais rencontré ! Tout ce que vous avez jamais pensé c'est sur ce qui vous rend heureux!" Qu'est ce qui se passe ici? Pourquoi est-ce que le devoir est la mauvaise réponse et la joie la bonne réponse? Comprenez-vous?

Si vous comprenez ceci donc vous l'avez, et je peux revenir à Minneapolis et louer Dieu. Ma femme est glorifiée en moi lorsque je suis satisfait en elle. Si je tente de modifier notre relation en une relation de service, dans une relation de devoir où je ne poursuis pas mon plaisir en elle, elle serait rabaissée ... et, par conséquent, Dieu. Lorsque vous serez au ciel et que le Père vous regarde et dit, "Pourquoi êtes-vous ici ? Pourquoi avez-vous donné votre vie pour moi? ," Il serait mieux de ne pas dire, "il était de mon devoir de venir, parce que je suis un chrétien." " Il serait mieux de dire, "Où donc puis-je aller? À qui d'autre devrais-je tourner? Vous êtes le désir de mon âme!" Et c'est le sujet de cette conférence. Cette conférence est au sujet de deux grandes choses qui viennent ensemble dans le 268ème génération après Ésaïe 26:8: C'est la passion de Dieu pour son nom, pour sa renommée et la passion de mon coeur, d'être satisfait dans tous mes désirs. Ce sont les deux choses inébranlables dans l'univers. Et ce que j'espère que vous avez vu, c'est qu'elles ne font qu'une, parce que Dieu et son nom et sa renommée sont glorifié en moi lorsque je suis satisfait en lui.