Comment Gérer la Colère

De Livres et Prédications Bibliques.

Aller à :Navigation, rechercher

Ressources connexes
More Par Henry Brandt
Index des Auteurs
More À Propos de Anger
Index des Thèmes
Ressource de la Semaine
Abonnez-vous pour recevoir des ressources par courriel ou par RSS RSS.

À propos de cette traduction
English: How to Deal with Anger

© Christian Counseling & Education Foundation

Partager cette
Notre Mission
Cette traduction est publiée par Evangile Translations, un ministère en ligne qui existe pour rendre les livres et articles centrés sur l'Évangile disponibles gratuitement dans tous les pays et toutes les langues.

En Savoir Plus (English).
Comment vous pouvez aider.
Si vous maîtrisez bien l’anglais en plus de votre langue maternelle, vous pouvez nous aider en réalisant bénévolement la traduction de textes originaux.

En Savoir Plus (English).

Par Henry Brandt À Propos de Anger
Partie de la série : Journal of Biblical Counseling

Traduction par Marlene Le Duc

Si j'étais obligé de ranger une liste de péchés du pire au moins destructeurs,... les deux premiers péchés seraient la colère et la fourberie ...

Tout le monde n'est pas alcoolique, tout le monde n'est pas voleur, ou jure, ou commet l'adultère Mais tout le monde lutte avec la colère. C'est un problème universel. Je l'ai observé chez les tribus primitives cannibales en Irian Jaya, chez les peuples illettrés de petits villages au fin fond de la forêt du Zaïre, chez mes camarades lorsque j'étais enfant, chez les membres de l'église, chez les pasteurs, chez des personnes très cultivées, chez les très riches, chez les membres du gouvernement. Et oui, chez moi

Vous ne décidez pas d'être en colère. Vous pouvez prendre des précautions élaborées pour éviter d'être en colère. Mais, tôt ou tard, la colère sous votre peau est déclenchée par des souvenirs, le comportement de quelqu'un, un coup de téléphone, ou une lettre. Cela peut faire battre votre cœur plus vite, vous faire suer, tendre vos muscles, remplir votre système digestif, altérer votre façon de penser, dicter votre comportement, sortir des mots de votre bouche.

Il semblerait qu'il y ait un accord universel comme la colère doit être apprivoisée. Néanmoins il y a un gros désaccord au sujet de la cause et du remède....

Une fausse perception de la colère

Cette phrase domine les déclarations de tous qui sont venus consulter pour un problème de colère : “Ma colère est normale et justifiée par la façon dont j'ai été traité.”

Rarement on se questionne sur la possibilité que la colère est un péché de leur cœur. Ce mot a presque disparu de leur vocabulaire. Au lieu de cela, les gens déclarent qu'ils sont malheureux, tendu, anxieux, inquiet, déçu, incompris, manquant de confiance, malaimé, ou sous une extrême pression. Les maîtres mots sont stressés ou épuisés...

Que dit la Bible au sujet de la Colère

La plus part des gens cherchant conseil diront qu'il ont le droit d'être en colère. “Dans ces circonstance, pouvez vous me blâmer ?” diront-ils en grossière défense.... Mais aussi longtemps qu'ils argumentent pour défendre leur courroux, il ne verront pas ni n'auront le désir de changer et ainsi d'être délivré du malheur de la colère.

Un des versets les plus cités de la Bible est celui ci : “Si vous vous mettez en colère, ne péchez point : que le soleil ne se couche pas sur votre colère” (Éphésiens 4 :26). Ceux que je conseille déclarent de façon uniforme que leur genre de colère n'est pas péché. Cependant, il y a une part de ce verset que l'on ne peut pas débattre : dites que votre colère est juste si vous voulez, mais débarrassez vous d'elle au coucher du soleil.

Juste cinq versets plus bas, il est clairement établi que nous devons éloigner la colère de nous (voir Éphésiens 4:31). Galate 5:16 dit clairement que ceux qui marche avec l'Esprit ne se lutte pas avec la colère, qui est l'œuvre d'une nature pleine de péchés . Il n'y a pas de remèdes humains. Seul Dieux peut laver votre cœur.

Notez qu'un autre conseil biblique est au sujet de la gestion de la colère :

Il me semble clair que la Bible nous dit que Dieu attends de nous que nous nous attaquions à ce problème autour de nous avec son Amour dans nos cœur`. Lisez :

La réponse de Jésus aux malfaiteurs qui l'ont crucifié entre deux criminels fut : “Père, pardonne les, car ils ne savent pas ce qu'ils font” (Luc 23:34).

Mais la difficulté du problème est comment un être humain qui naturellement répond par la colère aux circonstances de la vie change pour répondre avec amour ? Humainement parlant, nous devons admettre que ce conseil biblique est impossible à atteindre. Nous savons tous que contenir ou ravaler sa colère n'est pas une solution. Contenir votre colère peut ruiner votre santé ou fausser vos pensées. Vous deviendriez une bombe à retardement marchante, prête à exploser à toutes provocations.

La Bible offre une solutions radicale : "Mettez la de coté. Stoppez-la.” C'est humainement impossible. Oui, cela demande un miracle. Vous avez besoin d'une aide supranaturelle.

Les Etapes pour changer

Etape 1 : reconnaître la Colère comme un Péché

Les prescriptions bibliques pour gérer la colère sont fortes et précises. Querelle, malice, haine, courroux, explosion de colère dissension, et conflit sont les œuvres manifestes de la chair—d'une nature pécheresse (voir Galate 5:19-21; Colossiens 3:8). Ce sont des péchés, et ça c'est la bonne nouvelle, parce qu'il y a une solution divine pour les péchés. Dieu a promis de vous aider. Gérer les péchés est Sa spécialité. “Il n'y a de salut en aucun autre; car il n'ya sous le ciel aucun autre nom qui ait été donné parmi les hommes, par lequel nous devrions être sauvés” (Actes 4:12, NIV).

Une simple étape qui vous donne la force de stopper les réponses colériques est d'inviter Jésus à rentrer dans votre vie. Néanmoins beaucoup de personnes, capables, compétentes ont du mal à accepter le fait qu'ils ont besoin d'une aide supranaturelle.

“Je peux gérer ma colère. N'est pas assez ?” Cela combat certainement l'explosion. Cependant, seul Dieu peut vous aider à la stopper. Parce que la colère est un péché, vous avez besoin d'un Sauveur pour vous laver de vos péchés : “Si nous confessons nos péchés, il est fidèle et juste pour nous les pardonner, et pour nous purifier de toute iniquité” (1 Jean 1:9).

Etape 2 : Remplacez la colère par des émotions Divines

Quand vous avez un cœur purifié et pardonné, vous pouvez demander à Dieu la puissance de l'Esprit Saint pour produire le fruit de l'Esprit dans votre vie (voir Galate 5:22- 23):

Vous aurez toujours de problèmes, à faire face à des injustices, et des rencontres difficiles avec des gens comme tout le monde. Vous aurez toujours besoin d'être énergique, alerte, et motivé pour corriger ce qui a besoin d'être corriger. Mais un Chrétiens sait qu'une personne animée par le Saint Esprit, avec de l'amour, de la joie, de la paix, une patience à toute épreuve, de la bienveillance, de la bonté, de la loyauté, de la douceur et de la maîtrise de soi a la force de battre les mots amers et sarcastiques, l'anxiété, les tensions du corps, et les comportements violents qui le caractérisaient précédemment.

L'apôtre Paul le dit mieux : “Je dis donc : Marchez selon l'Esprit, et vous n'accomplirez pas les désirs de la chair” (Galates 5:16, NIV)....

L'Esprit de Dieux en Ouganda

Une guerre civile sanglante fait rage en Ouganda il y avait un manque de nourritures, d'eau, de véhicules, de carburants et de vêtements. Les routes avaient de nids de poules de la taille d'une voiture. Partout où nous regardions il y avaient d'affreuses machines de guerre : tanks, camions et artilleries. Nous devions passer par de nombreux points de contrôles tenus par des soldats adolescents armés… Nous avons été stoppe douze fois sur les quarante kilomètres séparant l'aéroport de Entebbe de la capital Kampala. Chaque point de contrôle nous a fait ouvrir nos sacs pour une inspection.

Le lendemain nous devions aller à la ville de Goma, où j'étais attendu pour une rencontre. Sam, mon chauffeur, avait cherché partout en vain pour trouver de l'essence pour notre véhicule. Nous avions trois heures de retard quand Sam vint finalement me dire qu'il avait trouvé de l'essence pour trente dollars les cinq litres. Nous avions besoin de 65 litres soit un valeur de 45O dollars.

Je remettais en question notre départ. Qui attendrait un conférencier étranger qui a trois heures de retard ? Sam me convainquit que nous devions y aller. C'était une route lente, pleine de bosses, et il y avait plus de barrages routiers tenus par des soldats peu sympathiques. Nous arrivâmes à la réunion bondée de monde. Il faisait si chaud et humide que l'air dans la pièce était à la limite du supportable.

Je m’assis sur l'estrade, en regardant le public. Je savais que la plupart avaient faim. Ils étaient pauvrement habillés. Je sus que personne dans cet auditoire ne s'était tenu devant un placard plein de vêtements en se demandant ce qu'il allait porter. Que pouvais-je dire à ces gens alors que je n'avais eu à me demander ce que j'allais manger ou porter ? Je savais que beaucoup d'entre eux avaient souffert du décès d'un membre de leur famille. Beaucoup de famille étaient dispersées, certains avaient fui dans la forêt pour éviter d'être déporté par des fusils hostile. Je priai silencieusement, “Seigneur, je ne sais que dire à ces gens. Dieux, Vous devez m'aider.”

La seule pensée qui vint à moi fut :"Mais le fruit de l'Esprit, c'est l'amour, la joie, la paix, la patience, la bonté, la bénignité, la fidélité, la douceur, la tempérance. La loi n'est pas contre ces choses” (Galates 5:22-23).

Je leur ai dit que je croyais que chacun d'entre eux pourrait avoir tout ce qu'ils désiraient comme cadeau gratuit. Le cadeau était le fruit de l'Esprit. Il était librement accessible pour tout le monde.

Un message important

Après la réunion, un homme vêtu âprement m'approcha. Il me dit qu'il n'était pas certain de mon message. Il m'a assuré que les fruits de l'Esprit étaient disponibles en Òuganda, mais j'avais laissé de coté une importante condition dans mon message. Il me demanda si je prendrai le temps de venir dans sa maison. Il voudrait me dire son histoire.

Comme nous marchions sur une route poussière dans l'intense chaleur, il pointa une large maison, avec peut être cinq ou six chambres, sur le haut de la colline. “C'était ma maison,” dit il, “mais les soldat d'Idi Amin vinrent un jour et l'on prise comme quartier général pour son armée. Ma famille a du fuir, et aujourd'hui ils sont dans la forêt. J'avais une Mercedes Benz garée devant mon magasin de vêtements. Un jour les soldats sont venus et ont pris ma voiture. Puis ils prirent mon magasin.”

Nous marchions le long de cette route poussiéreuse bordée de hutte aux murs de boue séchée et aux toits de chaume. Nous allions vers une, et il m'indiqua que c'était celle où il vivait. Nous y sommes entrés, une pièce sombre, sol de terre, et une caisse sur le sol. Il me montra de m'asseoir sur la caisse. Il s'assit à l'autre bout et continua son histoire.

“Je restais assis dans mon fauteuil, et moi-même dans une frénésie de travail contre les soldats qui ont pris ma voiture, ma maison et dispersés ma famille. J'étais consumé par la haine, l'amertume et la colère.

“Quand j'ai été forcé de quitter ma maison, j'ai emporte une chaise. J'avais une vache, qui avait besoin d'une bombe anti mouche. J'ai négocié ma chaise contre du produit anti mouche, mais ma vache mourût. J'avais aussi une chèvre que j'ai négocié contre des graines pour planter un jardin. Mais il n'a pas plut donc mon potager a échoué. Maintenant je n'ai plus de voiture, plus de maison, plus de famille, plus de chaise, plus de vache, plus de chèvre, plus de jardin.

“Un jour, alors que j'étais assis sur cette caisse, et que je me répétais tout cela, je pensait que j'allais explosé de haine et d'animosité. Un homme vint à ma porte au milieu de cela. Il me dit qu'il était missionnaire et qu'il était venu me dire que Dieu m'aimait. C'est tout ce que j'entendis. Dieu m’aime ? J’explosai. Savez vous ce qui m'ai arrivé ?

“Dans une rage, j'ai attrapé l'homme et je l'ai jeté hors de chez moi. Dieu m’aime ! J'étais si furieux que je pouvais difficilement me contenir ! A ma grande surprise, l'homme se releva et revint chez moi. J'étais étonné de son audace. Il me dit qu'il était venu me parler de Jésus et qu'il voudrait continuer. Il me dit, Dieu vous aime tellement qu'il a fait mourir son fils pour moi. Si vous Lui demander, Il viendra dans vie et changera votre cœur.

“J'étais furieux ! Puis soudainement, ce que disait cet homme me redonna un peu d'espoir. J'avais besoin de quelque chose, alors j'ai demandé à Jésus de venir dans ma vie sur le champ. Il le fit.

“Maintenant, j'arrive à la partie de l'histoire qui concerne votre message. Je vous ai dit que quelque chose manquait.

“Lorsque je demanda à Jésus de renter dans ma vie, je pouvait toujours voir ma maison occupée par de soldats, ma Mercedes Benz conduites par des Soldats, mon commerce en faillite, ma famille éparpillée, sans potager, et se demandant comment survivre. Mon cœur était toujours plein d'animosité envers ces soldats. Mon nouvel ami me lu un verset de la Bible à l'intention des enfants de Dieu :" Si vous pardonnez aux autres leurs offenses, Votre Père céleste vous pardonnera aussi". Mais si vous ne pardonnez pas aux hommes, votre Père ne vous pardonnera pas non plus vos offenses”’ (Matthieu 6:14-15).

“Une illumination dans les ténèbres ! Je devais pardonner ces soldats. Je devais les aimer. Soudainement je voulais les aimer. J'ouvris mon cœur et jetai toute la haine et l'amertume que j'y avais stockée. Tout ce que je voulais c'était le Fruit de l'Esprit dans mon cœur.

“Vous avez raison,” dit-il. “Nous pouvons avoir tout ce que nous voulons pour rien. Mais vous devez respecter les conditions de Dieu. Vous devez pardonner aux autres leurs offenses.”

Mon nouvel ami me dit qu'il était l'homme le plus riche en Ouganda. Il avait été libéré de la charge insupportable (la haine, la colère, l'amertume) et maintenant se chauffait à la richesse illimitée du fruit de l'Esprit que Dieu seul peut donner. Comme nous nous séparions, je lui promis que je partagerai cette histoire avec les autres....

Un plan pour la repentance

...repentance de la colère comme un péché est rare. Jésus expliquait pourquoi : " C est le verdict : la Lumière est venue dans le monde, mais les hommes ont préféré les ténèbres au lieu de la lumière parce que leurs œuvres étaient mauvaises. Car quiconque fait le mal hait la lumière, et ne vient point à la lumière, de peur que ses œuvres ne soient dévoilées’” (Jean 3:19-20).

Impénitents, des gens intelligents croient qu'ils peuvent justifier leur colère parce que Dieu se met en colère. C'est pourquoi il cherche minutieusement dans les Evangiles pour tout élément de preuve que Jésus se fâcha. Le terme "juste indignation" brouille simplement la question.

Peut-être que 95 pour cent de la colère de quelqu'un est un péché désuet et entier, et nous le savons tous. La colère est un fléau qui affecte tout le monde. Nous devrions simplement y faire face et prendre l'offre de Jésus: “‘Venez à moi, vous tous qui êtes fatigués et chargés, et je vous donnerai du repos’” (Matthieu 11:28).C

Cet article est adapté d'un chapitre de Le Monde pour les Sages par Henry Brandt, Ph.D. et Kerry L. Skinner (Nashville : Broadman & Holman Publishers, 1995). Utilisé avec permission.